);

Le coaching : bien avec soi, améliorer ses relations

Être bien avec les autres, améliorer ses relations

être bien avec les autres, améliorer ses relations

Comment vivez-vous vos relations ?

  • Vous sentez-vous facilement agressif  ?
  • Dites-vous parfois « Oui » alors que vous aimeriez dire « Non » ?
  • Vous sentez-vous mal lorsque quelqu’un refuse ce que vous proposez, vous sentez-vous triste ou en colère ?
  • Vivez-vous mal les critiques que les gens peuvent vous faire ?
  • Avez-vous des difficultés à défendre votre avis calmement ?
  • Faites-vous souvent passer les désirs, les envies des autres avant les vôtres ?
Si vous avez répondu Oui à quelques questions ci-dessus, il est possible que vous soyez mal à l’aise dans un certain nombre de relations ; si vous souhaitez les améliorer, la première chose à faire est de voir comment vous êtes avec vous-même : vous aimez-vous suffisamment ? Vous aimer suffisamment, c’est vous apporter ce dont vous avez besoin (reconnaissance, estime, respect notamment), afin que vous n’ayiez pas besoin d’aller chercher ces marques dans votre relation à l’autre – quel qu’il soit, conjoint, patron, enfant, amis, etc… Une fois que l’on s’aime, on se tourne sainement vers les autres.

S'aimer soi-même, c'est aussi se rendre disponible à l'autre

Lorsque je m’aime, je vis sainement la relation à l’autre : au travail, j’apporte ma contribution dont je connais la juste valeur ; j’affirme et défends mon point de vue avec sérénité et accueille les critiques de manière distanciée en en tirant positivement des idées pour progresser, si j’en ai envie, et comme j’en ai envie ; je fais mes demandes, je pose mes limites.

Avec ma famille, mes amis, j’apporte ce que je suis, j’accepte l’autre tel qu’il est, sans besoin de reconnaissance particulier. Dans le couple, je n’ai ni attente excessive, ni exigence, je ne quémande pas l’amour de mon partenaire ni une attention permanente. Je lui donne sa juste place, celle d’un cadeau dans ma vie, et ne lui confère pas le pouvoir de légitimer mon existence, rôle que l’autre ne souhaite de toute manière pas endosser, et qui peut effrayer au milieu de tous les non-dits entre lui et moi. Avec tous, je pose mes limites sans crainte d’être rejeté ou abandonné, et je me fais respecter tout en faisant de même vis-à-vis des autres. Je ne cherche pas à plaire à tout le monde, je ne fais pas ce que l’on attend de moi, je suis moi, tout simplement moi.

Et si vous vous y mettiez ?

Lorsque l’on est bien avec soi, que l’on a une relation à soi saine, respectueuse, positive, on peut alors s’ouvrir à l’autre, nous rendre disponible pour lui, pleinement, en conscience et suivant notre volonté propre, et lui apporter ce que nous sommes et recevoir ce qu’il est et tout ce qu’il nous apporte comme un cadeau. 
Il est peut être intéressant alors de travailler son rapport à l’autre : nous exprimer avec assertivité (compétence que l’on nous apprend rarement, mais qui s’acquiert à tout âge), exposer nos limites et nos besoins et recevoir ceux de l’autre en toute sérénité. Pour ce point-là aussi, un accompagnement sous forme de coaching peut être très bénéfique.

Retour en haut